PHYSIOTHÉRAPIE

Définition

LA PHYSIOTHÉRAPIE

Les physiothérapeutes de la clinique de St-Thomas d’Aquin sont tous membres de l’Ordre professionnel des physiothérapeutes du Québec (OPPQ) et leur formation leur permet d’évaluer et de traiter les blessures musculo-squelettiques. De plus, au fil de leur pratique, certains de nos thérapeutes ont développé des expertises variées tel que la réadaptation à la course, le traitement des blessures sportives, le traitement des vertiges ainsi que le traitement de l’incontinence et des douleurs au périnée.

Lors du premier rendez-vous en physiothérapie, le professionnel prendra le temps de vous questionner sur votre condition et procèdera à une évaluation physique de la problématique. Suivant cette évaluation, le physiothérapeute vous fera part des résultats de son évaluation ainsi que le plan de traitement prévu pour adresser la ou les problématiques décelées.

Selon le type de clientèle et leurs besoins, l’approche de traitement de nos physiothérapeutes pourra inclure différentes modalités telles que la thérapie manuelle orthopédique, les techniques de relâchement et d’étirement myofascial, la rééducation vestibulaire, la rééducation périnéale, les aiguilles sèches sous le derme et l’électrothérapie.

Les problèmes ou pathologies qui peuvent être traités en physiothérapies sont de plusieurs ordres, comme par exemple :

  • Maux de dos (entorses lombaires, hernies discales, instabilité vertébrale ou sacro-iliaque, scoliose, post-fracture vertébrale, sciatalgie-sciatique, syndrome facettaire, cervicalgie, dorsalgie, cervico-brachialgie…),
  • Blessures articulaires (entorses ligamentaires, luxations et subluxations, capsulites, synovites…),
  • Blessures musculaires (contusion, déchirure, étirement, tendinite, ténosynovite…),
  • Prévention et contrôle de la douleur lié à l’arthrose,
  • Douleurs chroniques,
  • Vertiges et étourdissements (VPPB, labyrinthite, névrite, maladie de Ménière…),
  • Problèmes liés à la vessie (incontinences urinaires, fréquence d’urine anormale, difficulté à uriner…),
  • Problèmes liés à la vulve et au vagin (douleurs lors des relations sexuelles, douleur à la vulve, au clitoris et au vestibule, prolapsus…).

La thérapie manuelle orthopédique est une approche qui consiste à utiliser les mobilisations ou manipulations articulaires afin de rétablir (ou optimiser) le mouvement à une ou plusieurs articulations données. Cette approche peut être utilisée pour plusieurs conditions musculo-squelettiques afin d’accélérer la récupération tissulaire. En clinique, nos physiothérapeutes emploient fréquemment ces techniques avec des exercices individualisés afin de maximiser l’efficacité des traitements. Pour procéder à des manipulations articulaires ou vertébrales le physiothérapeute doit être détenteur d’une attestation délivré par l’OPPQ.

Ces techniques se basent sur le traitement par la mobilisation du « fascia », une enveloppe qui recouvre nos muscles, nos nerfs ainsi que nos organes. En bougeant ces enveloppes et les tissus musculaires sous-jacents il est possible d’améliorer la mobilité de ces tissus les uns sur les autres. Cette approche est souvent utilisée conjointement à la thérapie manuelle orthopédique ainsi qu’avec les exercices d’étirement afin de soulager les lésions musculaires et articulaires.

Il s’agit de l’usage d’appareils générant différents types de courant électrique dans le but de traiter une lésion musculo-squelettique ou nerveuse. Les effets de ces courants électriques varieront selon l’appareil utilisé et pourront viser à : Diminuer la douleur et l’inflammation, augmenter le recrutement musculaire.

La puncture physiothérapique avec aiguille sèche est une approche de plus en plus utilisée par les physiothérapeutes. Cette thérapie consiste en l’utilisation d’aiguilles (semblable à celle utilisée en acupuncture) qui sont insérées au niveau de structures anatomiques bien précises tel que muscle, bourse séreuse, région péri tendineuse ou articulaire. Cette approche vise l’atténuation des signes et symptômes inflammatoires tels que la douleur, l’œdème ou la désorganisation tissulaire associes à un processus inflammatoire, ou qui doit cibler les facteurs causals de l’inflammation. L’utilisation de la PPAS est une technique complémentaire au traitement de physiothérapie afin de maximiser la récupération des patients. Pour que le physiothérapeute puisse pratiquer la PPAS, il doit avoir suivi une formation au préalable et être détenteur d’une attestation délivrée par l’OPPQ.

Même s’ils partagent certains aspects de leur pratique, il est important de préciser que la PPAS diffère grandement de l’acupuncture autant par son cadre théorique que conceptuel. La PPAS est utilisée à des fins spécifiques et locales alors que l’acupuncture est basée sur une conception énergétique et globale.

La rééducation périnéale et pelvienne consiste en une évaluation détaillée du périnée et des structures qui y sont reliées. Le périnée ou plancher pelvien est un groupe de muscles présent tant chez l’homme que la femme reliant le pubis au coccyx. Il s’étend comme un hamac pour soutenir les organes internes et fermer les sphincters.

Comme tous les autres muscles du corps, le périnée a les qualités musculaires suivantes : force, endurance, coordination et souplesse. Lorsqu’une de ces composantes est atteinte, différentes conséquences s’en suivent :

  • Un périnée affaiblit peut avoir de la difficulté à fermer l’urètre lors des efforts brefs ou soutenus provoquant des fuites urinaires, il s’agit de l’incontinence urinaire d’effort. Les fuites peuvent également survenir lors d’un besoin urgent d’uriner, c’est l’incontinence urinaire d’urgence.
  • Un manque de support du plancher pelvien peut occasionner des symptômes plus subtils comme une sensation de lourdeur ou de pesanteur au bas ventre, au vagin ou au rectum et une évacuation incomplète des urines ou des selles; il s’agit de la descente d’organes ou prolapsus.
  • Une musculature affaiblie peut développer des tensions musculaires au périnée et être source de douleur.
  • Également, les tensions musculaires au plancher pelvien favorisent la fermeture des sphincters ; quand c’est le cas les relations sexuelles peuvent être douloureuses ou les selles peuvent être difficiles à évacuer.

Plusieurs facteurs comme les antécédents d’accouchement et la ménopause pour les femmes ou une prostatectomie radicale chez l’homme, les chutes et les problèmes lombaires ont un impact significatif sur le plancher pelvien et les structures reliées. C’est pourquoi lors de l’évaluation initiale en rééducation périnéale, un questionnaire détaillé permet de cibler les problématiques principales. Ensuite, un examen physique de la région abdominale et du bassin est effectué pour terminer avec un examen interne lorsque la personne y consent.

Selon les résultats de l’évaluation, l’explication de la problématique, les objectifs attendus et des conseils précis sont clairement expliqués. Un programme d’exercice adapté à la condition de la personne est enseigné et varie en fonction des besoins. Il peut s’agir d’exercices de renforcement, d’endurance, de coordination, des étirements, des exercices de stabilisation lombaire et respiratoires. Les traitements peuvent consister en relâchement musculaire manuel, stimulation tactile pour faciliter la contraction musculaire, mobilisations articulaires, biofeedback et stimulation musculaire électrique.

Le champ de pratique de la physiothérapie en rééducation périnéale et pelvienne est donc varié et peut améliorer la qualité de vie de plusieurs personnes. En effet, l’incontinence urinaire serait présente chez 20 à 60% des femmes et 5 à 34% des hommes. Selon les évidences scientifiques, la rééducation périnéale constitue le traitement de première ligne pour traiter l’incontinence urinaire et les dysfonctions du plancher pelvien. Une amélioration des symptômes est possible à tout âge et les traitements sont particulièrement indiqués dans la période pré et post natale. Le physiothérapeute spécialisé en rééducation périnéale doit être détenteur d’une attestation d’études en rééducation périnéale délivré par l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec. Il peut être consulté en accès direct, donc sans référence du médecin. Il est ainsi avantageux de consulter dès que des symptômes surviennent; la prise en charge et les résultats seront d’autant plus rapides.

La rééducation vestibulaire en physiothérapie est une approche de choix pour soulager les vertiges, les étourdissements et certains troubles d’équilibre. Constitué de l’oreille interne et de certaines régions du cerveau, le système vestibulaire joue un rôle important dans l’orientation spatiale du corps, de l’équilibre et dans le contrôle des mouvements oculaires. Un mauvais fonctionnement de ce système peut causer différents symptômes tels que des vertiges, étourdissements, pertes d’équilibres, sensation d’instabilité et trouble de la vision en mouvement.

Diverses pathologies peuvent être en cause et bénéficier d’un suivi en physiothérapie vestibulaire:

  • VPPB (vertige paroxystique positionnel bénin),
  • Labyrinthite, Neuronite vestibulaire,
  • Contusion labyrinthite,
  • Vertige otolithique traumatique,
  • Maladie de Ménière,
  • Migraine vestibulaire,
  • Étourdissement post commotion cérébrale.

Suite à son évaluation, la physiothérapeute sera en mesure de mieux comprendre la cause des symptômes et appliquer le traitement adéquat. Différentes manœuvres ou exercices peuvent être utilisés et ainsi améliorer grandement votre qualité de vie.

Notre équipe de physiothérapeutes

Consultez notre équipe formée de physiothérapeutes d’expérience.

BRIGITTE MARTIN

Physiothérapeute PHT

Physiothérapeute à la Clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 1996.

FRANCE BROUILLARD

Physiothérapeute PHT

Physiothérapeute à la Clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 1996.

FRANCIS LABERGE

Physiothérapeute PHT

Physiothérapeute à la Clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 1999.

ISABELLE BERGERON

Physiothérapeute PHT

Physiothérapeute à la clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 1996.

STÉPHANE DAVIAULT

Physiothérapeute PHT

Physiothérapeute à la Clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 1996.

JADE BEAUREGARD

Technologue en physiothérapie T. phys

Technologue en physiothérapie à la Clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 2020.

VÉRONIQUE-EUGÉNIE CHABOT

Physiothérapeute PHT

Physiothérapeute à la clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 2017.

MARTIN GEORGIEV

Physiothérapeute PHT

Physiothérapeute à la Clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 2020.

SOPHIE JOURDAIN

Technologue en physiothérapie T. phis

Technologue en physiothérapie à la Clinique de physiothérapie et d’ostéopathie Saint-Thomas d’Aquin depuis 2019.

image
https://www.physioclinique.ca/wp-content/themes/blake/
https://www.physioclinique.ca//
#33cec5
style1
paged
Loading posts...
/home/cliniphysio/domains/physioclinique.ca/private_html/
#
on
none
loading
#
Sort Gallery
https://www.physioclinique.ca/wp-content/themes/blake
on
yes
yes
off
Enter your email here
on
off